Débourrage
  • Le premier contact à cheval, élémentaire, celui-ci doit être précis dans le calme et avec beaucoup de compréhension pour le cheval. l’emploi des codes établis à la longe, et l’utilisation des jambes et des mains doit l’amener à être autonome.
  • Le dressage du cheval, l’apprentissage de nouvelles sensations mais aussi la découverte de la contrainte et l’obéissance le travailler en vue de son futur domaine de prédilection selon les besoins du propriétaire.

Votre cheval est débourré, la suite c’est du travail, des demandes claires, simples et beaucoup de patience.

 

Cela doit rester un moment de plaisir pour lui, il faut donc éviter de trop longues séances afin de ne pas épuiser le cheval physiquement mais surtout mentalement.

 

Conclusion :

Le débourrage n’est vraiment pas une science exacte: certains chevaux assimileront très vite et d’autres prendront plus de temps. C’est pour cela qu’il faut un cavalier d’expérience pour le bon déroulement de cette phase de la vie.

Chaque cheval est différent, à cheval différent, techniques différentes !

Laurent Paquot
Laurent Paquot

Le débourrage correspond à une période durant laquelle le cheval apprend à accepter le cavalier aux trois allures et à répondre aux aides élémentaires dans le calme et la confiance pour une relation durable et de qualité. Il n’existe pas une méthode pour débourrer un cheval, il en existe plusieurs et il faut s’adapter a chaque type de cheval.

 

Afin d’effectuer un travail de qualité, voici mon fonctionnement :

 

Plusieurs points sont élémentaires :

  • Le travail à la longe, qui va préparer le cheval à l’acceptation du cavalier en le désensibilisant, en lui apprenant les codes de longe et vocaux qui lui faciliteront la mise en selle. Tout ce travail de longe devra durer le temps qu’il faut au poulain pour tout assimiler.
  • La mise en selle, un point très important qui, bien réalisé, vous assurera un cheval bien dans sa tête et un débourrage dans le calme. Il faut que pour lui, ces gestes deviennent normaux et sans stress.

C’est le cheval qui décidera de la durée de la séance: ça ne sert à rien d’aller chercher la faute suite à une fatigue ou une impatience. Il suffit d’arrêter celle-ci dès que le cheval nous a donné satisfaction.

TVA: BE0653722689 - +32(0) 472/441773 - Laurent Paquot

Put on web by www.acCOMpagne.be